File deleuze-guattari/deleuze-guattari.0503, message 51


Date: Fri, 11 Mar 2005 04:18:23 +0100
To: deleuze-guattari-driftline.org-AT-lists.driftline.org
Subject: [D-G] =?iso-8859-1?q?litt=E9rature?= Deleuze



Je me présente, Pierre Tanguy
 je préf=E8rerais m'addrésser =E0 vous en dedans la langue de Moli=E8re qui est une langue pour moi ni facile ni difficile, comme tant d'autres. Je ne veux pas faire de jaloux ni d'exclus, mais il se trouve qu'écrire en anglais représenterait un trop grand labeur pour moi. Je vous demande un peu d'attention, mais mon texte n'est pas trop chargé de difficultés, alors il peut se pr=EAter =E0 toutes les oreilles et répendre sa bienveillance =E0 travers Monts et Vaux.
Littérature pour Deleuze (fragments de celle-l=E0 =E0 travers celui-ci)
Est-ce que quelqu'un n'aurait déj=E0 pas trouvé un petit peu trop instistants je veux parler de ces passages sur la littérature américaine (comme celui sur la littérature anglo-américaine?)
Si je comprends bien il n'y a plus =E0 croire en l'amour, mais =E0 la vie, =E0 travers les arts, comme la musique, ou la peinture? Quel désolant constat! Et pourtant, cette th=E8se se vérifiera dans les quelques propos suivants, fragmentaires quelques propos qui ne résument rien mais s'attachent =E0 ce qui nous féconde parfois encore aujourd'hui des vues originales sur la Littérature, telle que Deleuze l'avait découverte =E0 son heure pour constituer sa "cartographie" des choses.

Deleuze dit: il ne faut pas se poser de questions. Il faut voir comme disait Virginia Woolf, si chacque atome doit =EAtre s=E2turé. comment =E7a marche, et voir si =E7a peut marcher avec nous. Nous force =E0 nous demander: comment Virginia Woolf lorsqu'elle sature les atomes, aussi nous donne une le=E7on d'éthique. Le vide, n'en déplaise =E0 la modernité, garde une valeur littéraire aupr=E8s de certains auteurs moins technocratique, comme Virginia. Elle va essayer d'enlever tout ce qui dans une phrase nous renvoie =E0 nos affections tristes et au superficiel de la vie. Il en ressort une écriture proche du percept, et je m'identifiais =E0 cet homme qui voyait un arbre le protéger =E0 travers les si=E8cles. Il va faire un voyage, et il devient une fille. Il se marrie avec un intellectuel (rapports conjugaux, Oedipe) mais SOUS les apparences, la vitesse, le renversement du livre: sur une course quelques heures l'Héroine traverse un Londres futuriste, sur un vélo, avec, une forme d'hypersubjectivité indiscernable de la fl=E8che du temps dont pourtant elle va se détacher insensiblement. Je ne sais pas si il y a des mots assez forts, ou assez ouverts que ceux de Deleuze, lorsqu'il évoque le vide comme absence de mémoire, de tristesse. Ce livre tient autour de sa saturation, on en vient =E0 en respirer dans les pages laissées comme des reliques d'un temps disparu, qui se confond avec l'ancienne appartenance au genre m=E2le du héro de ce livre étonnant comme le corps, il avait des barbes de chapeaux brillants, des pardessus, des blasons de familles, la noblesse anglaise cela signifiait encore quelque chose. Et Orlando nous pousse =E0 savoir qui elle était, quel travail d'oubli elle a réalisé sur son corps, pour que celui-ci se modifie =E0 cet extr=EAme du désir et de la saturation, "m=EAme si tout  tourne mal".

Malcom Lowry n'est cité qu'une fois dans Deleuze, lors de la série "Porcelaines et Volcan". C'est l=E0 un livre hautement symbolique et Deleuze qui aimait l'alcohol dans ses anciens jours, a mis cette série =E0 cet endroit pour insister aupr=E8s du lecteur sur le peu de cas qu'il faisait de l'idée de commentaire, en mati=E8re d'art et de littérature, qui se trouvent des objets pleins (sensations), qui venaient remplir d'intenses ondes les pages qu'écrivaient en cette lumi=E8re impréssioniste, cette lumi=E8re Monet, et recouvrir d'un sourire évanescent Mallarmé et Le Livre. Il nous reste =E0 chercher plus loin, vers des auteurs comme Malraux ou Godard, l'importance que pour Deleuze il y avait =E0 devenir et non pas =EAtre (rester), fran=E7ais. Deleuze avait une maison dans le sud, pr=E8s du Larzac. Il aimait méditer les mil plateaux. C'est peut-=EAtre sur cette lande que sont nées ses idées sur Proust, DH Lawrence et Herman Melville. Quel que soit son génie, (donc quel que soit le roman fran=E7ais) il faut qu'il en ait. C'est un peu Proust qui reste le moins styliste, le plus mauvais romancier fran=E7ais, mais c'est lui qui aura parmi eux reccueilli le plus d'attention "de" Deleuze. Proust avait vu la fille des Swann et lui avait proposé de venir avec elle manger dans un restaurant. Il lui dit cependant cette phrase terrifiante: "Si cela ne vous g=EAne pas de d=EEner avec un jeune homme non accompagnée de votre Cousine (etc). " Et ce qui est important =E0 souligner doucement ici, c'est ce pour quoi il parlait ainsi: pourquoi il était si prompt =E0 se consoler du chagrin 
et se déclarer comme "artiste" , d'un autre temps que celui des signes (signes du déclin de la peau, de la surface j'imagine), c'est, non parce qu'il était complexé de son =E2ge m=FBr aupr=E8s de cette jeune fille qui je crois était Gilberte, et plut=F4t car en effet il n'était que plus, capable du Temps. Proust était devenu capable du Temps .

Le Ma=EEtre des Syllogismes? Le visage ou le paysage, l'art ou la vie, deux facettes d'un débat pour esth=E8tes, quand c'est le phosphore du visage qui scintille, ou une ode =E0 l'intérrogation la plus soignée, quand ce sont les mots de laves qui sorte du visage de l'aimée. 

Mais ces oppositions, Deleuze le fera remarquer, demeurent indexées sur une carte qui ne cesse de remanier, comme Proust le Temps du Narrateur est compl=E8tement changé d'un morceau de phrase =E0 un autre d'un de ses déroulements obsc=E8nes en vérité. Non, c'est cette France de la Névrose vue sous l'angle de l'imitation, et cette schizophrénie productrice du syst=E8me américain, et son influence non imitatrice cette fois sur ses lignes de musicalité, de picturalité, qui nous am=E8nenet dans un autre milieu, un autre environnement, o=F9 ce ne sont plus les rossignols qui volent, mais les opinions territorialisées, mais aussi, indexées sur une Catégorie Nouvelle pour Deleuze, les Noms de la Géographie Délirante, qui par la suite avec elle se fera un malin plaisir d'emporter toute la Philosophie de Deleuze avec elle.


Cordiales Salutations,
P.T.

Les services gratuits sur le web: http://www.chez.com/guides/gratuit/
____________________________________________________________
Constituez votre propre service d'e-mail sur le Web =E0 l'adresse http://www.zzn.com
_______________________________________________
List address: deleuze-guattari-AT-driftline.org
Info: http://lists.driftline.org/listinfo.cgi/deleuze-guattari-driftline.org
Archives: www.driftline.org

   

Driftline Main Page

 

Display software: ArchTracker © Malgosia Askanas, 2000-2005